15ème édition

LE PRIX DU PUBLIC

Vous avez été très nombreux à participer au vote en ligne et nous vous remercions pour votre implication au sein de cette 15ème édition si particulière… LE PRIX DU PUBLIC 2020 a été attribué à :

JE SORS

Court métrage réalisé par les élèves de l’option CAV 1ère/Terminale du lycée Pierre Larousse de TOUCY

©COURTS89 2020

LE RETOUR DU JURY

Bravo à tous !

C’est avec joie que nous avons visionné toutes vos réalisations. La diversité des langages, les choix des sujets et l’implication de tous forcent notre admiration. Pour chaque production nous avons senti des jeunes impliqués et passionnés. Nous vous encourageons à persévérer et à être continuellement en recherche, qu’elle soit d’ordre sémantique, technique ou humaine. Malgré les difficultés traversées suite au contexte sanitaire, vous avez su vous organiser et prendre du plaisir à réaliser tout ce travail. Pour une grande partie d’entre vous, vous avez dû relever des défis techniques importants (tournage et/ou travail de post production réalisé dans le contexte du confinement/dé-confinement). Vous avez alors été contraints de trouver de nouvelles ressources créatives et techniques pour aboutir vos projets et vous n’avez pourtant pas baissé les bras. Encore bravo, nous ressentons de la passion et c’est communicatif !

De façon général, nous remarquons que le travail visuel prend le dessus sur le travail sonore. Le cinéma est un art visuel et aussi audio, il ne faut pas l’oublier. Le recours à la musique libre de droit n’est pas nécessaire. Nous vous encourageons à créer vos propres sons, cela vaut le coup ! Cela vous permettra de retrouver un équilibre entre le son et l’image. De la même manière que vous avez su créer des formes visuelles, vous êtes aussi capables de créer des formes sonores. Il est possible de créer une ambiance sonore avec peu de choses. Vous n’avez pas besoin d’un orchestre philharmonique pour créer du son de la même façon que vous n’avez pas besoin d’une camera 4K et d’un studio pour tourner vos images. N’oubliez simplement jamais votre intention afin d’être en mesure de la retranscrire au mieux.Faites-vous plaisir, aussi avec le son, et vos productions gagneront en cohérence et en force !Lorsque le discours est narratif, votre réalisation repose alors principalement sur l’intelligibilité des propos. Le soin apporté à la voix devient alors important. Elle doit être audible (bonne diction, soin apporté à la prise de son). Cela ne nécessite pas un travail technique important (cela n’est pas grave si le son n’est pas nettoyé, si on entend du bruit, s’il y a des accidents), mais à l’écoute, la voix doit être claire.

Estelle et Jef

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :