Regard du jury sur les films

Dans le cadre de la 15ème édition du festival COURTS 89, Estelle Bauvais et Jef Guillon ont souhaité partager leur ressenti sur l’ensemble de la programmation! Un regard sincère et extrêmement enrichissant pour nos jeunes participants.

DIAPASON

Scénario très original. Caractère osé du film du fait de l’étrangeté de la mise en scène. Nous sentons une volonté de créer une montée dans la dramaturgie et c’est agréable. Petit manque de rythme qui peut faire décrocher le spectateur. Il y a beaucoup d’intuition dans ce film, il faut continuer !

STOP MOTION POUR MICHEL!

Belle ambiance du fait du choix musical et des scènettes juxtaposées. On sent un grand plaisir au traitement plastique. Nous apprécions beaucoup les libertés prises. Petit manque de cohérence d’ensemble ou manque de narration. Cela est très surement dû au fait que les réalisations ont été réalisées de façon autonome pendant le confinement. Continuez dans cette voie tout en faisant des choix plus francs en terme de fil conducteur. La démarche de fond est belle : réaliser un film comme « cadeau ». Le fait que tous les enfants aient répondu présents malgré le contexte du confinement est également touchant. Un film généreux et créatif de part sa diversité. Belle énergie !

DEMOKRATIA

Histoire et mise en scène assez fortes et drôles. Une recherche d’écriture et un casting soigné. Une bonne allégorie. Nous apprécions le choix de la thématique très actuelle : l’emprise des réseaux sociaux, notamment sur les jeunes filles. Nous avons bien noté que le tournage a été réalisé dans la précipitation et nous vous félicitons pour avoir réussi à tourner toutes vos scènes malgré ce contexte compliqué. Tout reposant sur le jeu d’acteur, il conviendrait (dans un climat de tournage plus propice) de bien répéter les scènes. Cela gagnerait à être plus incarné, tout en gardant le côté humoristique. Continuez à prendre du plaisir et à bien travailler les détails. Étant donné la bonne dynamique du groupe, nous vous encourageons à continuer votre style de réalisation, tout en mettant l’accent sur vos spécificités.

CŒUR A CŒURS

Une belle fraîcheur dans la mise en scène. La contrainte du confinement a été très bien utilisée. C’est très émouvant de voir ce papy et tous ces enfants réunis au sein du film malgré le confinement. Un bon travail de montage. D’ailleurs, c’est bien cet aspect qui nous conduit jusqu’à la fin. Bravo les enfants, on compte sur vous pour nous aider à réfléchir et à protéger notre planète !

FAIT DIVERS

Choix courageux du sujet et de la manière dont il est traité. Un film bouleversant qui touche et qui fait réfléchir. Au-delà des petits problèmes de rythme qui brouillent parfois la bonne continuité, il faut continuer à traiter les sujets qui tiennent à cœur afin d’ouvrir les regards.

L’ART D’HIER A DEUX MAINS

L’idée est très originale, et nous apprécions la recherche. On est vraiment dans une approche plastique. Le film est presque une oeuvre contemplative. Les interludes avec les horloges apportent beaucoup au rythme, belle trouvaille. Continuez à vous amuser et à rechercher !

JE SORS

Nous apprécions l’aspect très osé de l’articulation du film. Le style est d’ailleurs très libre. Nous sentons une recherche d’écriture cinématographique. Les choix narratifs sont fous, tout comme le contexte dans lequel vous avez créé ce film. Continuez cette recherche d’écriture et à oser des traitements entre réel et fiction qui font réfléchir !

UN PLAN DE CONFINEMENT

Le cadrage du projet est parfait. Le choix de travailler en plan séquence est audacieux. Plan séquence 1 : L’aspect minimal est un choix intelligent. Il laisse la place au spectateur d’imaginer un univers autour. Le suspens « insoutenable » confère tout l’aspect comique à la scène. Plan séquence 2 : Bravo pour le crescendo. Le plan séquence est courageux, et nécessite beaucoup de travail de répétition. Bravo aussi pour l’étrangeté de la mise en scène. Plan séquence 3 : Bravo pour le jeu, le choix du plan séquence, et le minimalisme. Il y a malgré la simplicité de l’attitude de la scène, une grande tension. Jusqu’à la fin on ne sait pas où cela mène, mais on se laisse emmener malgré tout. On ne sait même pas si l’on traite de l’absurde… Continuez à imaginer ! Plan séquence 4 : La tension éprouvée pendant toute la séquence, suivie par une scène finale violente et absurde nous amène à nous interroger sur nos contextes actuels de vies perturbées. C’est très réussi !

LES YEUX SANS VISAGES

Très beau travail de réalisation avec des choix assumés et aboutis. Le jeu des comédiens est consciencieux et parfois très singulier. L’humour noir est bien traité. La mise en abîme est une très belle idée. Continuez de regarder le monde avec le même détachement, cela vous emmènera loin.

L’ART PLASTIQUE – NOTRE COUP DE CŒUR

Un grand bravo aux enfants, au travail filmique, aux choix artistiques, et à tout le sens qui s’en dégage. Nous apprécions l’équilibre global, la fraicheur, la sensibilité et la simplicité de ce film. Nous saluons tout particulièrement une cohérence entre le fond et la forme. Un film abouti qui fait du bien. Merci pour l’invitation !

AUTODAFE

Originalité de l’expression. Nous apprécions le mélange entre un imaginaire dessiné et la réalité. Au delà du fait que nous nous perdions quelque peu au cours du visionnage, nous apprécions l’aspect narratif, très intimiste de l’histoire. La pratique filmique et artistique permet ici de transcender des difficultés personnelles. Une belle façon de traverser la vie !

JOURNAL DES INFORMATIONS

Le travail d’organisation et de recherche documentaire est très appréciable. Le concept est également grisant. Le texte est bien écrit.Votre film repose beaucoup sur la voix. Pour permettre une totale immersion, pensez bien au travail sonore autour de la voix (bien apprendre son texte, articuler, réaliser une bonne prise de son) afin d’optimiser la compréhension de votre film. En outre, c’est un très bon travail. Bravo à tous et continuez à travailler avec le même plaisir. Nous sentons que vous vous êtes amusés !

L’ABOMINABLE PLASTIC GIRL

Bravo pour le défi relevé. En effet, il est difficile de créer un lien entre le théâtre et le cinéma. Nous avons bien conscience des difficultés que vous avez rencontrées. Un grand bravo pour votre persévérance et votre capacité d’adaptation. Pensez à articuler vos textes et bien enregistrer vos sons.Au-delà de cela, le sujet est super et la réalisation est très plaisante. Là aussi une belle allégorie. Cela dénote une certaine recherche d’écriture. Continuez à travailler dans cet enthousiasme, c’est très communicatif. Travail très créatif, beaucoup d’originalité tant dans la forme que dans le fond. Bravo les enfants !

MARIA JOURNALISTE LOCALE

Des reporters réalisant un film sur une reporter : la mise en abîme est intéressante. Très bon travail de terrain. Tout comme votre sujet, continuez d’être au contact, rien de tel que les rencontres. Le travail de montage est bien exécuté. La technique nous semble très bien du fait qu’on se laisse porter par le propos tout le long du reportage. Bravo à l’équipe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :